L'histoire

1998: Une idée

Le projet de la Coopérative La Maison Verte est né de l'initiative d'un groupe de sept citoyens du quartier de Notre-Dame-de-Grâce. Ils se sont regroupés en 1998 afin de discuter de ce qui pouvait être fait dans le but de permettre aux citoyens de développer une plus grande autosuffisance. Ces sept citoyens sont devenus les membres cofondateurs du projet de la Coop la Maison Verte. Voici un aperçu des principaux thèmes développés par le groupe

Des passions et des convictions communes les animent: le besoin de créer des alternatives au mode de consommation nord-américain, le désir d’insuffler une nouvelle vie dans le quartier et de rétablir le dynamisme des commerces de proximité et une volonté de renforcer le pouvoir décisionnel des consommateurs via une diversification de l'offre et des informations concernant les produits sur le marché.

Les membres fondateurs se sont regroupés suite à un événement marquant de l'histoire du Québec: l'effondrement du réseau d'Hydro-Québec pendant la crise du verglas. Durant cette courte période, ils ont réalisé à quel point les citoyens étaient dépendants de cette énergie. De plus, cet événement leur a permis de voir leur quartier sous un jour nouveau. C'est en se promenant dans les rues et en aidant t leurs concitoyens que certains cofondateurs ont réalisé qu'un grand nombre de personnes vivaient seules et isolées. Ils ont été étonnés et touchés de réaliser que dans leur quartier relativement aisé, certaines personnes vivaient dans l'isolement et la vulnérabilité. Ce constat a fait ressortir le côté individualiste et la faiblesse des liens sociaux et communautaires du quartier.

1999: Un magasin pour tous

C'est sur cette base que la Coop Maison Verte prend tranquillement forme. La structure de coopérative est privilégiée parce qu'elle permet aux membres cofondateurs tout comme aux futurs membres de prendre leur place dans le processus de prise de décision de l'entreprise. Il s'agit pour eux d'un aspect important du développement démocratique de l'entreprise qu'ils bâtissent. Les cofondateurs souhaitent également que leur magasin favorise l'accessibilité des produits locaux aux citoyens dans une perspective de développement économique local et de réduction des aspects néfastes du transport des produits venant de loin.

De plus, les cofondateurs souhaitent faire de leur magasin un espace dédié aux discussions et aux réflexions relatives à l'environnement et au développement durable. Finalement, les cofondateurs rêvent de faire de leur magasin un milieu de vie communautaire dynamique où les gens pourraient se rencontrer entre amis. L'entreprise naissante est incorporée en tant que coopérative de solidarité au ministère de l'Industrie et du Commerce du Québec. Il s'agit de la toute première coopérative de solidarité en environnement au Canada. En effet, la plupart des villes nord-américaines possèdent maintenant un ou plusieurs magasins dédiés à la vente de produits écologiques, cependant aucun ne fonctionne en coopérative.

Le projet de la coopérative est financé à la base par ses cofondateurs et par quelque 200 citoyens et premiers membres qui croient en ce projet. Finalement, une subvention de la CDEC de NDG, un organisme dédié au développement d’économie locale, permet à la Coop Maison Verte de démarrer ses activités.

2002 - 2003: Toujours plus de membres!

L'intérêt des citoyens pour La Coop la Maison Verte au cours des mois qui suivent son ouverture, se manifeste par une croissance soutenue d’adhésions de membres. Cette forte participation tout aussi souhaitée qu'inattendue confirme aux membres fondateurs la présence d'un besoin réel chez les citoyens qui manifestent ainsi leur désir de changer les choses afin d'arriver à un mode de vie plus éthique.

Les partenariats se multiplient avec des organismes montréalais partageant des valeurs similaires à celles de la coopérative. La coopérative devient un point de chute pour plusieurs fermes et prête son espace communautaire aux multiples groupes désirant faire la promotion d'un mode de vie plus sain et environnementalement responsable. Au cours des années, la coopérative a travaillé de près avec Équiterre, les Éco-quartiers, le Dépôt alimentaire de NDG, la CDEC CDN-NDG, Action Communiterre, le Conseil communautaire de NDG et plusieurs autres organismes locaux. Elle a aussi prêté main-forte aux nombreuses coopératives de travail et de solidarité œuvrant en environnement et en alimentation en périphérie de Montréal. 

2010: Propriétaire de son édifice

Avec l'appui de plusieurs membres et partenaires, la coopérative devient l'heureuse propriétaire de l'édifice qu'elle occupe depuis son ouverture. Plus aucun doute ne subsiste: la coopérative est ici pour rester, enracinée comme elle l'est dans le quartier de NDG.

En 2010, un second rêve devient réalité pour les membres de la coopérative. En effet, ceux-ci avaient toujours estimé que la sécurité alimentaire était au coeur du mandat de la coopérative. Ainsi, c'est en 2010 que la coopérative introduit produits laitiers, viandes, produits en vrac et tous les produits essentiels pour la cuisine. Avec leurs marchés biologiques hebdomadaires animés par des producteurs maraîchers locaux, qui ajoutent désormais des marchés d'automne et d'hiver, la coopérative devient réellement une épicerie de quartier!

2015: La coop, continue sa route

Aujourd'hui, la coop la Maison verte compte plus de 10 700 membres et est, sans l'ombre d'un doute, un des établissements les plus dynamiques de la rue Sherbrooke Ouest. Sa petite équipe continue de travailler fort, appuyée par le public, les membres et les clients, la gardant au centre de la vie communautaire de NDG et fournissant une variété de produits et services correspondants aux besoins des membres et des clients désirants adopter un mode de consommation et de vie responsable.